Menu
Bill part à l'aventure

💪 La Reprise !

Plus que les gestes barrières, le plus complexe lors de la reprise de notre activité est d’estimer le prix des biens de nos clients… Le marché était en pause, la difficulté est de mettre en vente à un prix qui va trouver preneur, sans le brader, il faut réussir à sentir le marché et les tendances très rapidement. L’acheteur, quant à lui, doit proposer un prix acceptable sans surpayer, dans un marché qui a peut-être baissé par rapport à la situation d’avant le confinement.

« Pour l’instant, la situation est très incertaine et il va falloir attendre quinze jours ou trois semaines avant que l’on sache où se situe le marché », prévoit Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim.

📈 Il faut aussi garder à l’esprit que dans les prochains mois, les délais seront sans doute plus longs pour acheter un logement. La plupart des acquéreurs ont, en effet, besoin d’un crédit pour finaliser leur projet. Or, les banques sont actuellement très occupées par le soutien aux entreprises. Les dossiers liés à des nouveaux emprunts immobiliers ne sont donc pas prioritaires.

« Afin d’éviter toute difficulté, mieux vaut prévoir au moins quatre mois, contre trois habituellement, entre la signature de la promesse de vente et celle de l’acte définitif », nous explique Maitre Gay-Houguenenc à Fréjus.

👍 Cette première semaine fût donc très mouvementée, mais pas seulement pour moi mais pour quasiment tous mes confrères et amis du métier, beaucoup de demandes de mise en vente et un certain engouement pour nos annonces, et particulièrement pour les maisons… Sans doute une conséquence des deux mois passés enfermés.

Partagez cet article :

No Comments

    Leave a Reply