Menu
Bill part à l'aventure

J’AI TROP D’INFOS DANS LA TÊTE

Je suis, vous l’avez peut-être maintenant compris, quelqu’un d’organisé et de méthodique. Du coup, même si j’ai maintenant clairement la volonté de donner une autre orientation à ma vie, plus proche de ce que je veux faire et de ma personnalité profonde, je sens que le travail que j’ai fait sur moi commence à payer. Mais j’ai l’impression de saturer au niveau de ma recherche.

Ma volonté de devenir agent immobilier revêt trois aspects : l’envie de gagner suffisamment d’argent pour faire vivre ma famille correctement, voire confortablement ; l’envie de rencontrer de nouvelles personnes et de nouer un lien plus étroit avec mes contemporains ; l’envie d’apprendre chaque jour de nouvelles choses, entouré de belles maisons et de beaux appartements.

Pour le coup, je pars de zéro et j’ai l’impression que dès que je mets le nez dans le dossier « ma reconversion », j’ai la tête qui explose.

Bien sûr, ayant, avec ma femme, acheté notre maison, nous savons déjà ce que c’est qu’une visite, une offre, un compromis, un passage chez le notaire, l’échange des clés, le crédit etc… Je sais aussi ce qu’est un bail, une garantie, un diagnostic, parce que j’ai été étudiant et qu’il a bien fallu que je me loge. C’est une bonne base mais de quelle manière puis-je m’insérer dans ce métier ?

Malgré mon expérience de management, mes réseaux et mes contacts, je ne suis pas certain qu’une agence veuille de moi pour exploiter son portefeuille. En plus, qu’est-ce que je dois faire ? Devenir salarié c’est quasiment impossible aujourd’hui dans la profession, à part dans des domaines très précis. Être Agent Commercial ou mandataire ? C’est de l’investissement ! Oui, j’ai les reins suffisamment solides pour ça, mais tant qu’à faire, j’ai envie d’être pour une fois, mon propre patron.

Je pense que je vais tenter de monter mon agence perso. Il va vraiment falloir que je me mette sérieusement à récupérer des infos sur la création de mon entreprise et ce que cela implique.

Allez, je m’y mets demain.

Non, je m’y mets maintenant !

Partagez cet article :

No Comments

    Leave a Reply