Menu
Edito des partenaires

Le contexte du crédit : second trimestre 2020

Laurent NEDJAM – Courtier en Crédits – Azur Invest Solutions

La crise sanitaire et économique que nous vivons s’inscrit dans une ambiance un peu particulière en ce qui concerne la politique des crédits immobiliers délivrés par les banques. Fin 2019, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) avait émis de nouvelles préconisations aux banques menant à un durcissement de leur condition d’octroi de crédit (impossibilité de dépasser 25 ans de durée de crédit ni 33% d’endettement notamment). Nous avons d’ailleurs assisté à un ralentissement du marché du crédit en début d’année jusqu’à son quasi-arrêt après le 12 mars.

Depuis la déclaration d’état de crise sanitaire, la première constatation d’un point de vue des taux est qu’ils ont globalement augmentés. Ils restent cependant très attractifs. Pour d’excellents et de rares dossiers, nous pouvons encore obtenir des taux extrêmement bas (1,05% sur 25 ans, 0,86% sur 20 ans ou 0,69% sur 16 ans). Pour la moyenne des foyers français, les taux seront toutefois encore très intéressants (1,62% sur 25 ans, 1,30% sur 20 ans ou 1,10% sur 15 ans).

Quelle sera la politique des banques dans un contexte de relance économique ? Il est difficile d’apporter une réponse certaine car avec les risques pris sur les Prêts Garantis par l’Etat (10% du coût du risque pris en charge par les banques) et le risque de défaut sur certains dossiers compte tenu du contexte économique, les banques risquent d’être très vigilantes sur les nouveaux crédits octroyés aux particuliers. D’un autre côté, le crédit immobilier reste leur principale arme de conquête d’une nouvelle clientèle. Elles continueront donc à accompagner les clients dans leurs démarches d’acquisitions. L’important, dans ce contexte, est de bien se faire accompagner afin de bien définir sa capacité d’emprunt et de s’offrir plusieurs options de crédit car tous les établissements auront des politiques différentes.                  

Laurent NEDJAM

Partagez cet article :

No Comments

    Leave a Reply